Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Beyond the Speed of Spirit | 01/16/2018

Scroll to top

Top

3 Comments

Pourquoi mettre tous ses œufs dans le même panier ? - Beyond the Speed of Spirit

Bonneville
  • On 08/26/2011
  • http://beyondthespeedofspirit.com

 

Les (géniaux) concepteurs de Forza 4 viennent de confirmer que la marque de Stuttgart ne sera pas présente dans le prochain opus du désormais challenger officiel de Granturismo. Les raisons, après de longues négociations auprès de l’ogre Electronic Arts pour avoir le droit d’intégrer les légendaires voitures de sport allemandes, le petit éditeur Turn 10 doit désormais se résoudre a confirmer l’issue de cette longue négociation aux « Xboxiens » : pas de Porsche dans Forza!

Maigre consolation, à l’instar de Polyphony Digital (Granturismo), quelques Ruf seront proposées mais cette compensation ne permettra pas de combler le vide des 35 Porsches initialement prévues dans la 4ème édition.

Alors qu’au même instant, EA diffuse actuellement sur la toile les teasers de son prochain « best seller », Need for Speed RUN, en révélant à la fois un large choix de modèles historiques de la marque (993 GT3, 997 GT3 RS 4.0 l, …) mais également une avant-première jouable dès le 14 octobre : la nouvelle 911 type 991 récemment révélé au public et que nous retrouverons pour la première fois au salon de Francfort.

Certes la licence Need for Speed n’a plus rien à prouver en terme de crédibilité dans l’univers des jeux de course automobile (100 millions de copies toute série cumulée), mais je qualifierais plus la série des NFS comme jeu d’arcade et non comme une véritable simulation automobile. Les jeux d’arcades sont très bien pour débuter, pour les teenagers ou pour les « touristes », mais pas pour les mordus de courses automobiles hyperréalistes. Je comparerai NFS comme un film réalisé par Jerry Bruckheimer (amusant mais un peu lourd) alors que Forza et Granturismo seraient dirigés par Martin Scorsese, Brian de Palma ou James Cameron.

Alors messieurs de Stuttgart, pour qui le mot « moyen» ne fait pas partie de votre vocabulaire d’ingénieur, je ne comprends votre stratégie ! Bien sûr nous ne vous demandons pas de reproduire le modèle de vos homologues de la région de Modène qui déversent les droits d’utilisation de leur licence au cheval cabré à n’importe quel industriel peu scrupuleux, mais pourquoi laisser votre notoriété exploitée par un unique éditeur de jeux vidéos qui est loin voire très loin d’atteindre le niveau d’exigence légendaire de vos modèles?

P.S crédits Photos originale / Michel Denis Huot©

Comments

  1. Je trouve la fracture entre l’exigence de la marque et la définition arcade de Need for Speed vraiment bien trouvée… Je n’ai rien contre NFS, bien au contraire, le tout premier sur 3DO était une révolution et ses nombreuses suites m’ont enchanté. Le fond du problème, c’est Porsche qui ne peut plaider l’innocence : l’histoire, en effet, dure depuis bien trop longtemps. Ainsi, après avoir boudé Gran Turismo, on s’était mis à espérer un durable changement d’orientation avec Forza mais cette énième volte-face vient à nouveau rincer les espoirs des fans.
    In fine, c’est une manoeuvre qui coûtera beaucoup en image aux deux marques : Electronic apparaît comme un Goliath de l’industrie abusant de sa position de leader tandis que Porsche et son inflexible exclusivité dénotent un snobisme et un mépris auxquels ne gouteront ni les joueurs, ni les passionnées de la firme en générale. Toutes les subtilités de la propriété intellectuelle ne pourront en revanche venir à leur secours sur un point : les absents ont toujours tort, et il est désormais acquis qu’aucune Porsche ne gagnera plus la moindre course sous les latitudes de Forza.

Submit a Comment