Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Beyond the Speed of Spirit | 01/16/2018

Scroll to top

Top

No Comments

Steve Sutcliffe “I actually think the GT-R could come from outer space” (Updating-Maj) - Beyond the Speed of Spirit

Steve Sutcliffe “I actually think the GT-R could come from outer space” (Updating-Maj)
Hyperion KEATS

Steve Sutcliffe (Autocar) rameute de grandes gueules de la production 2012 : BMW M5 F10 vs NISSAN GT-R 2012. Au menu un 0-160 suivi d’un parcours sinueux, d’un test de freinage, d’une mesure de l’accélération latérale, et couronnée par une appréciation subjective des sensations distillées par chacune des autos précitées. Si vous espérez du nouveau, ce ne sera pas pour cette fois : les confrontations mettant en scène la GT-R et ses rivales laissent planer autant de doutes quant à leur issue qu’une rixe entre Jonah Lomu et Franck Ribery.

“7,18mn sur un tour de la Nordschleife, à seulement 4 secondes du spyder 918, la GT-R est plus que jamais la nemesis des esprit rationnels, un condensé de talent et d’ingénierie brutale conçue pour capturer la performance, et aux autres, n’en rien laisser »

Dans une de ces videos qui n’ont d’autres justification que de répondre à des questions que seuls quelques intégristes peuvent se poser, mais que tous les amateurs et professionnels passionnés souhaitent voir tranchées, Steve Sutcliffe oppose la récente M5  F10 (F11 en version touring) à l’épouvantail du monde automobile, j ‘ai nommé la Nissan  GT-R, ici dans son millésime 2012. Notre récente émission et le retour que nous font nos lecteurs et amis laissent à penser que nous sommes très (trop) techniques.. Ne vous inquiétez pas, notre but n’est pas de complaire à la foultitude mais de réjouir les initiés (snobinards prétentieux que nous sommes), aussi persisterons nous dans la voie que nous essayons de tracer. Pour autant, livrer quelques infos à l’intention de ceux qui ont le désir de nous suivre dans nos plaisanteries et allusions obscures parait légitime.

Il était une fois la Nissan GT-R.

Dont acte, la GT-R est un monstre japonais qui prolonge la famille des Nissan Skyline dont les racines remontent aux années 60. Confidentielle, la Skyline devenue GT-R (elle perd la dénomination Skyline pour n’être plus que GT-R) accède a un statut d’authentique supercar. Longtemps attendue, la GT-R a défrayé la chronique et semé la zizanie en mettant sens dessus dessous la hiérarchie auparavant assez rigide des automobiles sportives. Ces Chronos réalisés sur le Nurburgring (circuit allemand de référence sur lequel les constructeur du monde entier se livrent une bataille sans merci) avaient enflammé la scène automobile en ridiculisant des voitures mythiques et en laissant loin derrière elle les références du segment des supercars, F430, 911 turbo et Lamborghini Gallardo en tête (7,37mn, puis 7,27mn pour la version 2008 de 480 ch).

2012, la version 1.3

Elle a largement évolué l’année dernière, tant au niveau de sa boite de vitesse, ses trains roulants que sa finition largement revue à la hausse, et en portant sa puissance à 530ch. Dans leur élan les ingénieurs japonais ont encore amélioré la mouture 2012, désormais armée de 550ch. Précisons ici que de tels chiffres sont d’autant plus effrayants qu’il est de notoriété que la GT-R n’a jamais produit 480ch comme sa fiche technique l’indiquait en 2009 mais bel et bien entre 525 et 550ch pour les plus énervées. Les premiers commentaires des journalistes anglais lors des essais du modèle 2011 n’avaient d’ailleurs laissé aucun doute à ce sujet, puisqu’ils se référaient immédiatement au facteur « it feels 600 over », signifiant que la GT-R distillait les sensations d’une voiture positionnée au delà des 600ch. Je vous laisse imaginer pour le modèle 2012 ressenti comme sensiblement plus puissant que le modèle 2011.

Maintenant que vous savez tout ou presque, vous comprenez mieux le sens de la confrontation mise en scène par Steve Sutcliffe d’Autocar. les deux voitures sont des antagonistes sur le papier et dans les faits (la GT-R est après tout une respectable 2+2) mais au final personne n’avait songé à les mettre concrètement face à face. Le test qui suit est savoureux mais peut-on pour autant le juger informatif? à vous de trancher.

Moi je retiens toujours cette verve anglaises envoutante condensée dans le titre de l’article :  » “I actually think the GT-R could come from outer space (je pense réellement que la GT-R pourrait venir d’un autre monde)”. Ce n’est pas la première fois qu’une telle image est employée pour figurer la prodigieuse voire assassine efficacité de la GT-R, mais cette nouvelle version encore plus méchante la justifie pleinement.

 

Submit a Comment