Ici, nous aimons les longs voyages, ne voyez donc pas au travers de cette news l’idée de faire passer un quelconque message religieux mais, et une fois n’est pas coutume les lumières de BSS vont braquer leurs spots sur un documentaire américain déjà multiprimé à de récents festivals internationaux. Non programmé pour le moment en France, ce documentaire sera diffusé dans les salles américaines à partir d’avril 2012.

 L’histoire :

« Vaut t-il de mourir pour vivre vraiment ? » – « Is truly living worth dying for »?

Ce documentaire retrace le parcours d’Adam Schomer qui, après avoir fait la connaissance d’Anand Mehrotra un gourou des temps modernes, ont décidé ensemble de monter une expédition à travers les plus hauts cols de l’Himalaya dans le nord de l’Inde à moto. L’accès à cet Olympe les oblige d’emprunter l’une de routes les plus dangereuses au monde. Et pourtant, ils vont y parvenir en réunissant une équipe de 7 motards pour partager ensemble ce qui deviendra le voyage d’une vie.

Adam et ses compagnons, qui ont appris à piloter une moto seulement deux semaines avant le voyage, sont guidés par les enseignements de ce gourou supportant seul le fardeau d’une prophétie qui prédit qu’il mourra avant 30 ans dans un accident. Anand Mehrotra ayant désormais atteint cet âge les guident pourtant avec une audace et une sagesse qui nous rappellent que « seuls ceux qui meurent vivent vraiment ».

Mais la sagesse en théorie et la sagesse en pratique peuvent être très différentes, en particulier lorsque vous roulez au bord des falaises glacées de l’Himalaya.
Le quotidien des motards ? La navigation, la boue, les cailloux, la neige, la glace et l’assaut des camions surchargés, appelés « tueurs de la route« .
Une épopée de plus de 20 jours vers la plus haute route existante au monde. Il s’agit d’un passage ouvert seulement trois mois dans l’année à une altitude de 5 500 mètres, au même niveau que le camp de base de l’Everest. La faible teneur en oxygène, le mal de montagne, les torrents à traverser, les routes inondées et une peur quasi compulsive de cette route à voie unique.

Pourtant, ils choisissent ce parcours pour trouver le Ladakh, ce pays connu sous le nom de Little Tibet. Pourquoi cette voie? Parce que c’est une route qui mène aux lacs de montagne où les attendent d’anciens monastères incroyablement isolés, à l’intérieur desquels se trouve une réponse à leur quête…

C’est incroyable de voir que même leur guide, aux prises à une effroyable prophétie est pourtant déterminé à gravir l’une des routes les plus difficiles et dangereuses au monde.

Cette fantastique aventure humaine, l’âme qui accompagne ce film est à la fois envoûtante et enthousiasmante. Elle évoque nos pires craintes et le profond courage dont la nature humaine peut parfois faire preuve. Adam doit se demander si l’atteinte d’une percée spirituelle vaut la peine de risquer de graves blessures ou même de mourir ? Je pense que oui, ne serait-ce que pour nous aider à comprendre ce que signifie de vivre nos vies?

Cette aventure fissures nos fondations les plus profondes. Et dans ce cas, la fondation est une route qui serpente à travers une voie de l’Himalaya … The Highest Pass !

The Highest Pass – Bande annonce

http://www.thehighestpass.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.